Un mois de légendes /

Le calumet de la paix

Dans une émission d’investigation de M6, nous serions certainement présentés comme une jeunesse décadente qui cherche à s’échapper de son quotidien merdique à travers l’alcool et les drogues dures. La vérité est que nous ne sommes plus si jeunes.


le vendredi 30 septembre par Justine Grespan


Voir l'image /

Isolation

« There’s something to be said in favor of working in isolation in the real world » – A. R. Ammons


le vendredi 30 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Faulkner

Pense à ce grand roublard de Jim Harrison, en allant chercher des croissants pour mes collègues, à son autobiographie romancée, Le Vieux Saltimbanque, dans laquelle il nous fait savoir qu’il a beaucoup mangé bu et baisé.

Je traverse la rue, rejoindre le soleil en ressassant cette devise de Faulkner qu’Harrison a faite sienne : Pour écrire il faut du papier et un crayon. Ça me fait sourire, c’est vrai que parfois on se prend trop la tête pour pas grand-chose. A cet instant précis mon regard tombe sur un morceau de carton en équilibre sur le bord du trottoir. Comment transcrire la devise de Faulkner, l’écrivain, au monde de la photographie ? Pour photographier il faut un appareil photo et de la lumière. Cela suffit-il ?

Je reviens en arrière, surplombe le morceau de carton, le considère, tourne autour et photographie.

A moitié satisfait, je me rends compte que Faulkner a raison mais que souvent, c’est bien plus compliqué que ça. Un morceau de carton flottant dans un bain de lumière ça fait une image, mais qui dit quoi ? Je regarde l’écran, me gratte la tête et aperçois, juste de l’autre côté de la rue, un chauffeur de taxi dans sa voiture, m’observer et sourire.

-Belle journée !

-Pareillement.


le vendredi 30 septembre par Francis Traunig


Voir l'image /

Enki

« Enki, Chanteur d’Eau » (Conte visuel tout public, jeune public / mime, objets et musique live) de la Cie Andrayas  se jouait au Parc Bertrand, pour clore la saison estivale de l’association « Champel s’Eveille ».

Ce spectacle aura été un des fils conducteur du projet « MaFaFele – Bénin2016 », projet de culture-en-voyage dédiée aux rencontres humaines hors-cadre.


le vendredi 30 septembre par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

Hello

« Hello », je lui ai fait de la main en lui souriant, pour la remercier, avant de poursuivre mon chemin…


le jeudi 29 septembre par Pierre Montant


Voir l'image /

c’est :

Le bonheur c’est : Partager une choucroute avec un ami.


le jeudi 29 septembre par Francis Traunig


Voir l'image /

Breathing to life

« When you arise in the morning, think of what a precious privilege it is to be alive: to breathe, to think, to enjoy, to love » – Marcus Aurelius


le jeudi 29 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Concentration artistique

Atelier collage sur le thème « porte » au centre d’accueil de la Roseraie. Les oeuvres d’Efrem et des autres migrants seront exposées à la galerie Ruine du 11 au 15 novembre.


le mercredi 28 septembre par Justine Grespan


Voir l'image /

Votre beau taxi nous manque

Bill est en forme et porte haut ses 93 ans. Se donne toujours la peine de nouer sa cravate, de l’assortir à ses pompes et de saluer les dames quand elles attardent un peu leurs regards sur lui.

En voilà une justement, un cabas Céline à la main, qui prend Bill par le coude, se colle à lui et dit : Votre beau taxi nous manque, et l’embrasse.


le mercredi 28 septembre par Francis Traunig


Voir l'image /

Atterrissage

Atterrissage délicat mais réussi pour O.Zbinden.

Décollage vendredi matin à 6h.


le mercredi 28 septembre par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

Banking business

« If only God would give me some clear sign! Like making a large deposit in my name at a Swiss bank » – Woody Allen


le mercredi 28 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Palper

Pour ceux qui en ont assez de se faire palper dans les aéroports parce qu’on a peur que vous fassiez sauter l’avion, pour ceux qui ne veulent plus bruler trente tonnes de kérosènes pour aller photographier des gazelles, pour ceux qui ont l’estomac fragile quand ils mangent ailleurs que chez eux, pour ceux qui trouvent que c’est compliqué de dire merci en Swahili, partez à l’aventure près de chez vous : dans les musées d’Histoire Naturelle.


le mardi 27 septembre par Francis Traunig


Voir l'image /

Des mini burgers pour la grande bourgeoisie genevoise

La réalité économique veut qu’après 6 ans d’études universitaires, on se retrouve à chercher des jobs qui n’existent pas. (Bon ok, j’ai tiré cette deuxième partie de phrase du teaser du prochain film de Ken Loach, ça faisait bien.) Un Master en poche, certes, mais pour l’instant un plateau d’amuse-bouches à bout de bras pour arrondir ses fins de mois, en attendant d’être embauchée pour un stage peu rémunéré.


le mardi 27 septembre par Justine Grespan


Voir l'image /

NGV, the best place in Melbourne

Apart from University, the National Gallery of Victoria (NGV)  is where I spend most of my time when in the city, I always adore walking around clearing my mind yet filling it with more and more art.


le mardi 27 septembre par Anna Salzmann


Voir l'image /

I paint my dreams

« I dream my painting and I paint my dream » – Vincent van Gogh


le mardi 27 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Trou

parfois les murs m’aident à marcher pour rejoindre le lit


le mardi 27 septembre par John Grinling


Voir l'image /

Sportif de salle d’attente

« Winners never quit and quitters never win » – Vince Lombardi


le lundi 26 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Nuit des Musées

La vallée de la jeunesse, dernier spectacle et on rentre.


le dimanche 25 septembre par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

Etirement avant la performance

Premier entraînement pour la coupe de Noël en ce dimanche de septembre. Une annonce sortie des hauts-parleurs arrive jusque dans ma cabine où je me rhabille. « Dans 15 minutes, une performance de danse contemporaine aura lieu aux Bains des Pâquis. » Je sors de la cabine, de nouveau serrée dans mes jeans qui tiennent trop chaud en cette journée ensoleillée d’été indien, et tombe sur l’étirement des artistes dans ce couloir qui semble bien trop petit pour l’amplitude de leurs mouvements. Vite vite vite, j’attrape mon appareil photo qui est coincé sous mon maillot de bain encore mouillé!


le dimanche 25 septembre par Justine Grespan


Voir l'image /

My favourite type of Sunday

Driving throughout the lovely Victorian countryside


le dimanche 25 septembre par Anna Salzmann


Voir l'image /

The soil of contemplation

« What we plant in the soil of contemplation, we shall reap in the harvest of action »- Meister Eckhart


le dimanche 25 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Café des Mouettes

« Au grand Café des Mouettes, une installation immersive reconstitue une épicerie du Mississippi qui a fermé ses portes et dont l’Américain a récupéré du mobilier ainsi que conservé et photographié de nombreux produits. »

Festival Images Vevey

www.images.ch/fr/


le dimanche 25 septembre par Francis Traunig


Voir l'image /

La blague de Moufti

Ça me rappelle la fameuse blague de Moufti (qu’il repose en paix), qui ne faisait jamais vraiment marrer personne excepté lui-même: « Tout a une fin. Sauf la saucisse qui en a deux. »

Peut être que la blague marchait mieux en allemand.


le samedi 24 septembre par Juliette Salzmann


Voir l'image /

Love

Today my brother and his fantastic girlfriend got engaged,
Couldn’t be happier for these two amazing best friends of mine!


le samedi 24 septembre par Anna Salzmann


Voir l'image /

Complexity

« Simplicity does not precede complexity, but follows it » – Alan Perlis


le samedi 24 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

regrettée

Silvia, ex-camarade regrettée d’unephotoparjour.ch, a troqué le Lumix pour la Petite Reine. Si elle porte une culotte adaptée à sa nouvelle passion sans rien dessous, (écris-le, me confie-t-elle), c’est pour la vivre intensément, (imagine-je).

Mais même si cette confession paraît un tantinet lubrique au premier abord, je pense que les fadas de la pédale sont souvent à poil sous leurs moule-fesses – sans doute pour mieux faire corps avec la Petite Reine.

Je me demande dans quelle mesure, porter un slip ou pas, permettrait aux photographes d’être plus performants ?


le samedi 24 septembre par Francis Traunig


Voir l'image /

Les symboles

Qui a décidé que les roses rouges symboliseraient l’amour?


le vendredi 23 septembre par Juliette Salzmann


Voir l'image /

Morning beer

« Milk is for babies. When you grow up you have to drink beer » – Arnold Schwarzenegger


le vendredi 23 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Jamais

Solilok man.

Jamais, depuis que je le connais, une quinzaine d’année, il ne m’a posé une seule question. Où que nous nous croisions, dans un rayon de cent mètres, il m’interpelle avec un bruyant Salut, Salut ! Je réponds Salut. Alors il me parle alternativement de sa mère, de son fils ou de sa voiture. Ensuite comme apaisé d’avoir pu dégorger il replonge tête en avant dans son journal ou l’écran de son portable.

Aujourd’hui c’était : Je suis allé manger des filets de perches avec ma mère.

Salut.

Salut.


le vendredi 23 septembre par Francis Traunig


Voir l'image /

Greenbox

bon en noir-blanc on voit moins bien.


le jeudi 22 septembre par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

Grand Tétras

Vernissage d’Hector, rue Albert-Cohen. Pendant que Nicolas fait le Grand Tétras pour séduire la demoiselle en rouge.


le jeudi 22 septembre par Francis Traunig


Voir l'image /

Myself: a reflection

« Monkeys are superior to men in this: when a monkey looks into a mirror, he sees a monkey » – Malcolm de Chazal


le jeudi 22 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Les méfaits de l’alcool

« Alcohol may be man’s worst enemy, but the Bible says love your enemy » – Frank Sinatra


le mercredi 21 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

laisser traire

Soit on devient aveugle au monde absurde qui nous entoure, soit il nous encholestérole la joie, soit on rue comme une vache qui ne veut pas se laisser traire.


le mercredi 21 septembre par Francis Traunig


Voir l'image /

Le maire

Encore une verticale, va me dire M.F.

C’était le vernissage du nouveau foyer de Foyer handicap, home de vie et de paix en plein Carouge, adapté au millimètre pour  des handicapés. Longue vie au foyer Annette Kaplan.


le mardi 20 septembre par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

Gods

« Whoever undertakes to set himself up as a judge of Truth and Knowledge is shipwrecked by the laughter of the gods » – Albert Einstein


le mardi 20 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

20/09/2016

I always find my self in admiration of the sky, to me there is nothing more beautiful.


le mardi 20 septembre par Anna Salzmann


Voir l'image /

Joyeux lundi

Et bonne semaine à tous!


le lundi 19 septembre par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

Void

« We define only out of despair, we must have a formula… to give a facade to the void » – E. M. Cioran


le lundi 19 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Wander

To love and to appreciate where you live is important.


le lundi 19 septembre par Anna Salzmann


Voir l'image /

macarena ‘s Mag

Magali, festivalière, à la fin du festival Regard croisés, et Thomy Keat, photographe, avant sa conférence. Pour être plus précis : Festival street photography pour les journées européennes du patrimoine à la Gare de Reuilly, Paris 12e. Au Carrefour des Associations Parisiennes.


le dimanche 18 septembre par Pierre Montant


Voir l'image /

There is no spoon

« Spoon feeding in the long run teaches us nothing but the shape of the spoon » – E.M. Forster

le dimanche 18 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

18/09/2016

This beautiful girl and her brother at the top of the stairs hold all my love in their hands.


le dimanche 18 septembre par Anna Salzmann


Voir l'image /

patrimoine

prise à l’occasion d’une participation à un « marathon photo » à l’invitation du collectif Regards croisés, ici sur le thème du « patrimoine » (nous avions trois thèmes à illustrer librement, « patrimoine », « agitation », et « interdit », une photo pour chacun d’eux. Résultats demain).


le samedi 17 septembre par Pierre Montant


Voir l'image /

Dragons

Le duo « Draak » Anne-Sylvie Casagrande et Yveline Schwab comme dragons – [email protected]. Animation médiévale énergique, intelligente, férocement musicale et féminine en diable. Revigorant


le samedi 17 septembre par John Grinling


Voir l'image /

Héron cendré

Mystery man, l’homme au parapluie. Marmonneur solitaire qui transporte sa maison sur son dos depuis des années et toujours refuse l’aumône, le contact.

Tout de suite, bizarrement, je pense aux oiseaux en hiver quand il neige. Je me demande où ils vont ? Et lui ?

Je me courbe sur la vitrine, chargé d’un bouquet de roses blanches qui me sert de buisson et le photographie mais il ne me voit pas. Comme si sa solitude l’avait rendu sourd aux bruits du monde.

Rengaine mon petit X70 et jette à la volée, stupidement, quel choix dans ce magasin, et me tourne vers lui. A ce signal, avec la lenteur du héron, il se déploie malgré sa charge et s’envole.


le samedi 17 septembre par Francis Traunig


Voir l'image /

Coke

« Things go better with Coke » – Coca Cola Corp.


le samedi 17 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

17/09/2016

Tonight we celebrated a dear friend’s 21st birthday.
These colours remind me of her eyes, an amazing blue and yellow, with speckles of black.


le samedi 17 septembre par Anna Salzmann


Voir l'image /

Réfugié

« Né en 1881 dans un grand et puissant empire […], il m’a fallu le quitter comme un criminel. Mon œuvre littéraire, dans sa langue originale, a été réduite en cendres. Étranger partout, l’Europe est perdue pour moi… J’ai été le témoin de la plus effroyable défaite de la raison […]. Cette pestilence des pestilences, le nationalisme, a empoisonné la fleur de notre culture européenne »

— Stefan Zweig, Le Monde d’hier. Souvenirs d’un Européen.


le vendredi 16 septembre par Francis Traunig


Voir l'image /

She got her cake

Happy 84th Birthday Nonna!


le vendredi 16 septembre par Anna Salzmann


Voir l'image /

Gods

« If you want the whole thing, the Gods aare going to give it to you. But you have to be ready for it » – Joseph Campbell


le vendredi 16 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

énergiquement

Merde, mon café

Je me lève

Vous auriez un chiffon, s’il vous plaît

Une seconde, je suis occupée, je viens

Je la considère, vois d’abord son nez, nez d’acier qui protège les piliers des ponts quand les fleuves sont en crue

Elle se cloître dans son occupation, déplace des sacs en papier, en défroisse un énergiquement

J’admire son obstination à ne pas chercher à atteler son regard au mien

J’abdique, dit merci

A mon merci

Elle jette un je viens moins sec

De retour à table

Sourire et faire de l’accident une fête

Puis une image


le jeudi 15 septembre par Francis Traunig


Voir l'image /

Pluie

« I don’t like rain » – Boxer Hutch


le jeudi 15 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Nicolas est un con

Retrouvé une petite boite de diamant pour la gravure sur verre, vintage genre 1982, signé de ma belle écriture: Nicolas.

Mon charmant grand frère y a ajouté un commentaire  😉


le mercredi 14 septembre par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

Wandering

« Not all those who wander are lost » – J. R. R. Tolkien


le mercredi 14 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Soldat Machin

Héraclite, depuis, a été diversement interprété, récupéré, paraphrasé :

La mère : Si tu ne fais pas un effort à l’école, tu finiras balayeur.

Le Major : Soldat Machin, vous voulez changer le système alors gradez. Faites l’école d’officier. C’est d’en haut que vous le changerez.

Le patron : Vous voulez être augmenté ? Je vous demande simplement un engagement responsable, plus de présence et de conviction. Une pause cigarette toutes les heures et néfaste à votre santé et à l’entreprise.

Le curé : Pas le choix, tu terrasses le mal au fond de toi si tu veux une place en première à côté du Père.

L’amante : J’en ai connu de plus profondément engagés, chéri. Si tu veux me revoir il faudra que tu arrêtes de m’appeler maman.

L’artiste : Il faudrait que je m’y mette, mais à quoi bon puisque tout n’est que vanité.

Etc…


le mercredi 14 septembre par Francis Traunig


Voir l'image /

Double exposition – jour 2

Nika, le roi de la plume.


le mardi 13 septembre par Gabriel Asper


Voir l'image /

Aux buttes Chaumont

C’est le rendez-vous des amoureux, des familles, des pic-niqueurs, des joueurs de badminton, des toutous et des joggeurs  et c’est là aussi semblerait-il qu’Aragon aimait parfois se promener.


le mardi 13 septembre par Juliette Salzmann


Voir l'image /

Lines

« There are no straight lines and sharp corners in nature » – Antoni Gaudi


le mardi 13 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Feltrinelli

Madame, il y a quelqu’un qui vous colle aux basques – que j’aillais lui dire. Me suis retenu au dernier moment. Soit elle se marrait soit elle me passait une bordée. J’ai préféré faire l’image de cette image iconique (qui me semble bien être celle d’Alberto Korda) transformée en sac à main.

C’est l’éditeur Feltrinelli qui balance l’image sur le marché. À la barbe du photographe qui lui en avait offert un tirage.  Feltrinelli a su faire prospérer le message révolutionnaire incarné par le Che et en même temps fait prospérer son compte en banque.

Mais la victoire du grand capital sur ces relents d’utopies révolutionnaires c’est au groupe Swatch qu’on le doit : la mise en boîte du Che dans une montre en plastique.

Et pour une soixantaine de balles, on peut se dire, en regardant sa montre : comme le temps passe !


le mardi 13 septembre par Francis Traunig


Voir l'image /

12/09/2016

« The beginnings and ends of shadow lie between the light and darkness and may be infinitely diminished and infinitely increased. Shadow is the means by which bodies display their form. The forms of bodies could not be understood in detail but for shadow » – Leonardo da Vinci


le lundi 12 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

« Genius » de Michael Grandage

Le film « Genius » de Michael Grandage est à l’écriture ce que « La Vénus à la fourrure » de Roman Polanski est au théâtre : une foudroyante mise en abîme. Les exaltations sont nombreuses et j’ai également pleuré.

Genius est l’écrivain Thomas Wolfe mort à 38 ans, le « précurseur de tous les écrivains américains modernes ». Il noue une relation profonde avec l’éditeur Maxwell Perkins envoûté par sa sincérité et son inspiration


le lundi 12 septembre par John Grinling


Voir l'image /

Nouveau souffle!

Neuf mois plus tard, je retrouve à Paris mes amis qui nous avaient chaleureusement accueillis chez eux à Téhéran. Un morceau de découverte du monde tel qu’il est en dehors de l’Iran…


le lundi 12 septembre par Juliette Salzmann


Voir l'image /

Vague

Finding that my inspiration has been a little bit vague lately, I guess you could call it a photographers block.


le lundi 12 septembre par Anna Salzmann


Voir l'image /

Les cigognes

sur le toit du voisin


le dimanche 11 septembre par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

festival America, fin (avec Eva Siegler)

Eva Siegler, c’est quoi pour toi le festival America de Vincennes ? – Le festival America c’est l’occasion de retrouver ses copines blogueuses, de planifier un voyage à la Nouvelle-Orléans après avoir écouté Tom Cooper, d’essayer – sans succès – de tirer les vers du nez d’Atticus Lish sur son prochain roman , de croiser le vaguement inquiétant James Ellroy, et de dire à Joseph Boyden qu’il est le plus bel auteur du salon (pour lui c’est Collum McCann). Dommage c’est seulement tous les 2 ans… Je fais quoi l’année prochaine ? »

http://tuvastabimerlesyeux.fr/


le dimanche 11 septembre par Pierre Montant


Voir l'image /

Here comes the sun

« From where the sun now stands I will fight no more » – Chief Joseph


le dimanche 11 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Il disait :

Il disait :

Peut-être l’usure, peut-être une histoire d’hormones. Et tu avais raison quand…

Je baisse alors les yeux, suspendu à ce quand… et veux très vite me dédire de ce que j’ai pu proférer. Souvent pour faire briller un bon mot. Merde ne pas avoir de responsabilité dans cette galère d’hormones et d’usure. Je relève les yeux de mon assiette, empoigne mon verre d’eau gazeuse et le regarde dans les yeux.

Quand quoi ?

Tu m’as dit un jour, dans les moments de crises, c’est parfois quelque chose d’aussi léger qu’une plume qui peut tout faire s’effondrer.


le dimanche 11 septembre par Francis Traunig


Voir l'image /

Kiki, l’amour en fête

Kiki, l’amour en fête – est une comédie souvent drôle réalisée par Paco Leon qui appelle un chat un chat, et plus encore quand il s’agit d’une chatte. Il met en scène avec vivacité des déviances sexuelles light, parfois familières, ainsi que d’autres penchants aussi charmants qu’inhabituels : dacryphilie – larmes, dendrophilie – arbres, somnophilie – sommeil, harpaxophilie – être pillé, biastophilie – viol d’un tiers, doraphilie – fourrure,  hyphéphilie – certaines matières ou tissus, polyamori – plusieurs partenaires simultanément

Les récits s’enchevêtrent, plaisants ou poignants. Bien enlevé et jamais lourd, ou presque…, ce film est une délicieuse exploration des joies de l’amour


le dimanche 11 septembre par John Grinling


Voir l'image /

69 ans

à la cabane.

On a eu le temps de faire seulement 3 images et peut être ça se voit…


le samedi 10 septembre par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

François Guérif

L’éditeur François Guérif, au festival America des littératures d’Amérique du nord, à Vincennes. – Bonjour, vous êtes un collègue de James Ellroy ? (Qui était debout à côté et se chopait des crampes à signer des autographes à la chaine.) – Je suis François Guérif. – Quoi ? le vrai François Guérif ? – Ben oui 🙂 – Monsieur, vous êtes un bienfaiteur, lui ai-je glissé, faute de mieux… Il m’a confirmé à la suite de Gérard, un ami photographe, que James Lee Burke – pas lu – ce n’est pas du fretin et qu’on peut y aller les yeux fermés… Ellroy, je l’ai lu, très recommandé !


le samedi 10 septembre par Pierre Montant


Voir l'image /

rien à redire

«Alles perfekt!»

La puissance algorithmique alliée à une offre vestimentaire pléthorique, tel est le cocktail gagnant de l’entreprise allemande. En plus de la fameuse gratuité de l’expédition et des retours. Les consommateurs n’y trouvent rien à redire. Surtout les Suisses. Zalando ne communique pas ses chiffres par pays, mais l’entreprise a réalisé une croissance de plus de 34% en 2015 sur ses marchés historiques (Allemagne, Suisse, Autriche).

Sources Hebdo mars 2016


le samedi 10 septembre par Francis Traunig


Voir l'image /

Prendre la porte

« Happiness often sneaks in through a door you didn’t know you left open » – John Barrymore


le samedi 10 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Giving the finger

« Most men are within a finger’s breadth of being mad » – Diogenes


le vendredi 9 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Coagulant

Ce sont les esprits chagrins qui prétendent que chaque bouffée d’une cigarette retranche cinq minutes de vie d’un fumeur. Mais d’autre part la cigarette est aussi un puissant coagulant social. Et cultiver le lien, c’est scientifiquement prouvé, rallonge l’espérance de vie.

Voilà pourquoi j’ai toujours un paquet de cigarettes dans la poche. En sors une, entame la conversation avec cet autre qui déjà inhale, tout en jouant soit avec mon paquet ou avec une cigarette que je n’allume jamais puisque je suis non-fumeur.

Et hop, le tour et joué, déjà les sourires se frayent un chemin dans les volutes de fumées.


le vendredi 9 septembre par Francis Traunig


Voir l'image /

Militants

Sur la place de la république à Paris, des gens dansent la salsa avec le sourire, des couples multicolores se forment partagent un moment de joie. Juste à côté, une demie-douzaine de types passés la quarantaine sont rassemblés avec des pancartes qui dénoncent le système éducatif en se passant le micro tour à tour et ils ont probablement raison de le faire.

Mais qui des deux contribue à un plus beau monde?


le vendredi 9 septembre par Juliette Salzmann


Voir l'image /

le poisson volant

Trouvé, au bord du Rhône, un poisson suspendu à son fil.


le jeudi 8 septembre par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

Gentleness

« Gentleness can only be expected from the strong » – Leo Buscaglia


le jeudi 8 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Riverside

A l’arrêt de Bus

Lui : Salut, t’aurais une clope s’il te plait.

Moi : Oui, tiens. Je pourrais faire un portrait ? J’aime beaucoup ton t-shirt, ça m’intéresse.

Lui : J’aime aussi la photo, la meilleure que j’ai faite est un coucher de soleil au Brésil. J’avais placé un verre de Ray-Ban devant l’objectif.

Nous discutons « voyage » pendant une demi-heure puis il est retourné mendier.


le jeudi 8 septembre par Aurélien Fontanet


Voir l'image /

Versailles

On patauge dans le luxe, les dorures et l’abondance.


le mercredi 7 septembre par Juliette Salzmann


Voir l'image /

In the shade

« Hide not your talents. They for use were made. What’s a sundial in the shade? » – Benjamin Franklin


le mercredi 7 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Conversation

« A conversation is a dialogue, not a monologue. That’s why there are so few good conversations: due to scarcity, two intelligent talkers seldom meet » – Truman Capote


le mardi 6 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

fou

-Tu crois à la réincarnation ? Tu crois qu’on peut parler aux morts ?

-Oui, mais il faut les laisser partir en paix. Pour être en paix soi-même. Sinon on devient fou…


le lundi 5 septembre par Francis Traunig


Voir l'image /

Rain

« The rain, it raineth every day » – William Shakespeare


le lundi 5 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

le café rétro

de Neuville-sur-Ain


le dimanche 4 septembre par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

Instantanément

Aux livres sur les quais de Morges, raté Belinda Cannone, Marie-Hélène Lafon, entraperçu Dany Laferrière, pas vu ni Zep, ni Sfar.

Pas grave, parce qu’un peu plus loin, la rencontre de cette dame qui promène sa théière sac-à-main m’a fait instantanément oublier ces rendez-vous manqués.


le dimanche 4 septembre par Francis Traunig


Voir l'image /

Ras Jessy

Ras Jessy a toujours du style : avant chauffeur de taxi à New York, puis barman célèbre et dandy, ensuite sâdhu religieux-errant en Inde, ensuite prêtre puis pèlerin de l’Eglise d’Ethiopie. Maintenant il est un « Baye Fall » de la secte musulmane des Mourides réputés au Sénégal pour leur piété et l’esprit de liberté qui les anime


le dimanche 4 septembre par John Grinling


Voir l'image /

dimanche, jour de marché

– Pourquoi vous m’avez photographié ? – Parce que je vous trouve très bien là, avec votre couteau


le dimanche 4 septembre par Pierre Montant


Voir l'image /

Life and death

« Life and death matters, yes. And the question of how to behave in this world, how to go in the face of everything. Time is short and the water is rising » – Raymond Carver

le dimanche 4 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Fathers day

A beautiful morning spent with family and close friends


le dimanche 4 septembre par Anna Salzmann


Voir l'image /

You’re innocent when you dream

Ghyslain bertholon 2016


le dimanche 4 septembre par Tristan Zilberman


Voir l'image /

super kebab

Un kebab de temps en temps, qu’est-ce que c’est bon ! Je vais vers lui après la photo : – Voilà, je suis d’un collectif de photographes, Une par jour, le principe c’est une par jour, et aujourd’hui c’est vous. – Merci mon ami !


le samedi 3 septembre par Pierre Montant


Voir l'image /

Off the tram

“Your mind is your tram; it will take you any station you wish” – Mehmet Murat Ildan


le samedi 3 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Neighbors

« I have no clue who this neighbor is »- Boxer Hutch


le vendredi 2 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

arrêt piéton

Sa tenue, son port de tête, le (fugace) coup de blues que ça m’a fichu, malgré le soleil


le vendredi 2 septembre par Pierre Montant


Voir l'image /

dernier clic

Dernière photo de la journée, dans le RER


le jeudi 1 septembre par Pierre Montant


Voir l'image /

Broyé

J’ai broyé mes effusions adolescentes.

Des centaines de pages. Grandiloquentes. Surchargées d’absolus qui se tirent la bourre.

Époques où l’amour ne s’écrit qu’en majuscule. Où les grands orgues de la musique que l’on imagine produire ne sont que les couinements du BIC qui cherche son chemin sur le papier.


le jeudi 1 septembre par Francis Traunig


Voir l'image /

vélo, fusil mitrailleur, campagne

Croisé sur la route un djihadiste.

Ah non c’est juste un jeune homme qui revient de séances de tirs, fusil mitrailleur au dos.


le jeudi 1 septembre par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

Frustration

« I’d just as soon play tennis with the net down » – Robert Frost


le jeudi 1 septembre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /