Un mois de légendes /

increvable relique

Photographie en couleur d’un négatif noir et blanc, increvable relique.


le vendredi 29 juillet par Francis Traunig


Voir l'image /

Durable comme

Bien sûr.

Durable comme l’inconsistance.

Durable comme la démagogie publicitaire.

Durable comme les déchets de nos désirs fatigués.

Durable comme l’oxymore.

De l’hôpital qui se fout de la charité.

Bien sûr.


le jeudi 28 juillet par Francis Traunig


Voir l'image /

Apocalypse now re-redux

Une hélicoptère survole Genève entre 6.30 et 9h ce matin pour des repérages pour le tournage d’un film. Il y avait comme une odeur de napalm.


le jeudi 28 juillet par Michel Bruno


Voir l'image /

27/07/2022

( jour blanc -1 )


le mercredi 27 juillet par David Wagnieres


Voir l'image /

#noname 1159

Un jour sans pour moi. Sans déambulation urbaine, la faute à une journée de travail trop longue, à la fatigue, à la chaleur. Mais il y a ce pont superbe qui relie Beaucaire à Tarascon. Vite sortir le petit mais costaud Ricoh et déclencher à travers le pare-brise… en évitant l’accident.


le mardi 26 juillet par Pascal Kempenar


Voir l'image /

de la

Chasse à l’ombre sur le pont de la machine.


le mardi 26 juillet par Francis Traunig


Voir l'image /

Lui aussi a aimé la photographie.

Ce petit garçon, mon père, peint à cinq ans en 1916 contient au fond de lui cette brassée de probables dont je suis issu.

Lui aussi a aimé la photographie.


le lundi 25 juillet par Francis Traunig


Voir l'image /

de la

Explosion stellaire dans l’inframonde de la galaxie glycémique.


le samedi 23 juillet par Francis Traunig


Voir l'image /

Sinalco

Philippe et son beau bleu (de Prusse? Cobalt? Outremer ?) et son Sinalco.


le vendredi 22 juillet par Francis Traunig


Voir l'image /

Modèle 1951

romans


le vendredi 22 juillet par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

Dentistas , El sifón, C.P. 09400. , Iztapalapa, CDMX.

Trabajo de campo, método para unir los pensamientos con el sujeto, la participación ciudadana se está defendiendo , haciéndola realidad, se busca que el proyecto de transformación continúe , siga y no se detenga, uniendo voluntades , somos 4T (cuarta transformación)


le vendredi 22 juillet par Rodrigo Alonso


Voir l'image /

#noname 1156

Gare Saint-Charles. Transhumance estivale des enfants de parents divorcés. Rien à faire, ça me fout le cafard.


le jeudi 21 juillet par Pascal Kempenar


Voir l'image /

Outlaw(s)…

Inflation oblige, il me tape deux clopes et me dis :  » Je m’appelle John, John Mesrine, le plus grand bandit de tous les temps !… »; à bandit, bandit et demi : il ignore qu’il m’a déjà payé mes deux gauloises…

La rue, cette folie ordinaire…


le jeudi 21 juillet par Gérard Dubois


Voir l'image /

Palais

le palais idéal du facteur


le jeudi 21 juillet par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

#noname 1155

Marseille, 7:17 am. En dehors de mes pérégrinations Parisiennes, les photographies que je diffuse ici sont le fruit d’errances Marseillaises en sortie de bureau. Hors depuis quelques jours une fournaise pré-apocalyptique accable votre serviteur. Pour profiter d’une fraicheur toute relative, je me décide d’inverser ma démarche. Je sors donc ce matin, tôt, boitier en main, direction gare Saint-Charles, Belsunce, République. Je n’ai pas fait plus de quatre photos, dont celle-ci, un homme dormant à l’arrière d’une voiture. Hier un milliardaire d’extrême droite s’est offert trois A/R en jet privé dans la journée. Certains pensent que cela n’a rien à voir. Je pense le contraire. Depuis très et trop longtemps.


le mercredi 20 juillet par Pascal Kempenar


Voir l'image /

Deux cafés

Deux cafés n’y ont pas suffis, j’ai loupé et le chevreuil, qui pourtant est resté à m’aboyer dessus parce que je suis entré sans frapper dans sa forêt, et le lièvre qui m’a passé sous le nez.


le mardi 19 juillet par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

#noname 1152

Spéciale dédicace au lobbyiste Uber de l’Élysée


le dimanche 17 juillet par Pascal Kempenar


Voir l'image /

« Germinal »

Fin de journée Parisienne, une de celles que j’affectionne par dessus tout. Boitier vissé au poignet, marcher sans but ni destination précise. Saisir ce que la rue veut bien m’offrir. Je m’apprêtais à prendre le métro à République. En attendant septembre et la rentrée sociale, la place est aujourd’hui rendue aux skateurs et prêcheurs « Jésus sauve ». J’allais partir mais au loin je vois que le soleil illumine un fatras, une montagne de sacs empilés sur un chariot. Je m’approche et commence à engager une conversation avec un homme qui ne voudra pas me donner son prénom mais acceptera que je le photographie . On parle cinéma, Sophie Marceau, Dewaere. Il me raconte nombre d’anecdotes et faits qui laissent croire qu’il a travaillé auparavant dans le cinéma. Je partirais sans certitudes. Aucune importance. J’aime Paris.


le samedi 16 juillet par Pascal Kempenar


Voir l'image /

Just take five

Stop your busy day
And take the time out
To see if I’m alive

(Dave Brubeck)


le vendredi 15 juillet par Michel Bruno


Voir l'image /

Caminar

Un señor que vive en carne propia la realidad de una nación.


le vendredi 15 juillet par Rodrigo Alonso


Voir l'image /

T.Z.

T.Z. the king of bilboquet !


le jeudi 14 juillet par Francis Traunig


Voir l'image /

Feu

Feu M. le Renard, voisin de forêt.


le jeudi 14 juillet par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

Super

Super pleine lune du soir


le mercredi 13 juillet par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

Anglais

Au jardin anglais


le mardi 12 juillet par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

Zoran ouvre les festivités !

Enfin champ libre pour débuter nos travaux. Zoran ouvre les festivités !


le mardi 12 juillet par Francis Traunig


Voir l'image /

Pipe fait des autoportraits avec un polaroid

…cent quarante minutes plus tard, Pipe fait des autoportraits avec un polaroid, il commence à faire frais sur la butte à Bernex.


le lundi 11 juillet par Francis Traunig


Voir l'image /

10/07/2022

Pour Thierry ..

Son jardin… ( journée « cactus » qui pique le coeur )


le dimanche 10 juillet par David Wagnieres


Voir l'image /

2,5 sec

2,5 sec de calme et de lune


le dimanche 10 juillet par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

Les Petites Fugues

Thalia nous programme le superbe film de Yves Yersin, Les Petites Fugues.


le dimanche 10 juillet par Francis Traunig


Voir l'image /

et

Eric et Mario, père et fils.


le samedi 9 juillet par Francis Traunig


Voir l'image /

que ceux qui habitent au bord du lac de Genève

Mais fichtre, nom de bleu, que ceux qui habitent au bord du lac de Genève (Léman pour les vaudois) foncent à Nyon à la galerie Focale pour admirer la superbe exposition photo d’Aurélien sur les Xikrin d’Amazonie.

https://focale.ch/


le vendredi 8 juillet par Francis Traunig


Voir l'image /

T3

Sic transit gloria mundi.


le jeudi 7 juillet par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

(prosélyte)

Commentaire (prosélyte) de ma fille alors âgée de huit ans dans un de ses carnets de voyage.


le mercredi 6 juillet par Francis Traunig


Voir l'image /

Pampa…

« La vastedad no esta en cada percepción de la PAMPA ( que es lo que puede registrar la fotografía ) sino en la imaginación del viajero… »

Jorge Luis Borges


le mardi 5 juillet par Gérard Dubois


Voir l'image /

le

Au musée Barbier-Müller, Sophie ennuage le plafond de la Chapelle Sixtine de Jacques Kaufmann


le mardi 5 juillet par Francis Traunig


Voir l'image /

mes

Mais où sont mes clefs ?


le lundi 4 juillet par Francis Traunig


Voir l'image /

The Stones in Hyde Park. Where else ?

I saw the Rolling Stones the first time when I was 12, in Rome. I managed to see them in the hotel where they were staying and get their autographs. Since then, I saw about 8 times. Including a concert in Paris in 1982. I was a student there and the ticket was a bit expensive. But I told myself, it’s probably the last time I see them live… since then I have given up making this kind of predictions. 😉

Today, I saw the greatest rock&roll band of the world with my son,aged 32.


le dimanche 3 juillet par Michel Bruno


Voir l'image /

Double

cours de yoga, double arc en ciel, pluieet soleil


le dimanche 3 juillet par Nicolas Spuhler


Voir l'image /

Toulon, le 11 avril 1909

à : Madame Lambossy – Francelet – Sage Femme – Nyon – Vaud – Suisse

de : Paul Lambossy – Toulon

Nous sommes bien arrivés à Toulon

c’est épatant

le temps est beau

Je salue tout le monde

Toulon, le 11 avril 1909


le samedi 2 juillet par Francis Traunig


Voir l'image /

Alice c’est quand même plus beau.

Son nom c’est Alice. C’est une chienne. Avant elle s’appelait Poulo. Alice c’est quand même plus beau.


le vendredi 1 juillet par Francis Traunig


Voir l'image /