Un mois de légendes /

La beauté est insupportable

« La beauté est insupportable. Elle nous désespère, éternité d’une minute que nous voudrions pourtant étirer tout le long du temps » – Albert Camus


le mardi 15 octobre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Stars, hide your fires

Stars, hide your fires; Let not light see my black and deep desires.

William Shakespeare


le mardi 15 octobre par Joyce Zurub


Voir l'image /

A great man

« A great man is always willing to be little » – Ralph Waldo Emerson


le lundi 14 octobre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

But those set to guard a treasure

But those set to guard a treasure, are too often those who loot it.

Wilbur Smith


le lundi 14 octobre par Joyce Zurub


Voir l'image /

« Why do you go away? » 

“Why do you go away? »

So that you can come back. So that you can see the place you came from with new eyes and extra colors. And the people there see you differently, too. Coming back to where you started is not the same as never leaving.

Terry Pratchett


le dimanche 13 octobre par Joyce Zurub


Voir l'image /

Our doubts are traitors

« Our doubts are traitors, and make us lose the good we oft might win, by fearing to attempt » – William Shakespeare


le dimanche 13 octobre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

I think my inner child

« I think my inner child wants to take over the world » – Mark Foster


le samedi 12 octobre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

A dream without ambition

A dream without ambition is like a car without gas… you’re not going anywhere.

Sean Hampton


le samedi 12 octobre par Joyce Zurub


Voir l'image /

féminicides

Un peu partout en ville, ces derniers temps, apparaissent ces affichages, que certains arrachent rapidement. Dénoncer le féminicide, quelle infamie n’est-ce pas ?


le vendredi 11 octobre par Pierre Montant


Voir l'image /

The power to concentrate

« The power to concentrate was the most important thing. Living without this power would be like opening one’s eyes without seeing anything » – Haruki Murakami


le vendredi 11 octobre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

If you are

If you are cold, tea will warm you;
if you are too heated, it will cool you;
If you are depressed, it will cheer you;
If you are excited, it will calm you.

William Ewart Gladstone


le vendredi 11 octobre par Joyce Zurub


Voir l'image /

no

Vengo de Colombia y no hablo frances….


le vendredi 11 octobre par Francis Traunig


Voir l'image /

pour Joyce

sur la deuxième prise, la photo est vide


le jeudi 10 octobre par Pierre Montant


Voir l'image /

Nous voilà en réseau…


le jeudi 10 octobre par Francis Traunig


Voir l'image /

Instead of

Instead of a sign that says: « Do not disturb » I need one that says: « Already disturbed proceed with caution ».

Author unknown


le jeudi 10 octobre par Joyce Zurub


Voir l'image /

Every storm runs out of rain

« Every storm runs out of rain, just like every dark night turns into day » – Gary Allan


le jeudi 10 octobre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

sous les immeubles

Pause. Vapeur. Je vois la vapeur. M’approche, lui demande de me faire un beau panache. Il est d’accord, apprécie, chouette. Tout le monde hélas ne réagit pas comme on devrait, avec la photo : sans se monter le bourrichon. Il envoie la sauce. Lui dis qu’en street photo, demander, en principe, c’est tricher, du moins pour certains orthodoxes du culte du « sur le vif ». M’en fiche un peu, des dogmes. Merci monsieur !


le mercredi 9 octobre par Pierre Montant


Voir l'image /

une hypnotiseuse

Triple portrait du joyeux, curieux, talentueux musicien Marco Sierro.

Après ma maladie, j’ai dû abandonner le saxophone. Alors je me suis remis au violoncelle.

Mais t’as pas abandonné la clope ?

Non. J’ai essayé. Suis allé voir une hypnotiseuse. Elle m’a demandé si j’avais l’intention d’arrêter. Je lui ai dit que c’est pour ça que je venais la voir.

Revenez quand vous aurez l’intention d’arrêter, au revoir Monsieur…

Ça m’a coûté 180 balles…


le mercredi 9 octobre par Francis Traunig


Voir l'image /

Un intellectuel…

… c ‘est quelqu’un qui entend le mot  » pipe  » et pense à Magritte.


le mercredi 9 octobre par Gérard Dubois


Voir l'image /

When life gets blurry

When life gets blurry, adjust your focus.

Laura Berman Fortgang


le mercredi 9 octobre par Joyce Zurub


Voir l'image /

Either give me more wine

« Either give me more wine or leave me alone » – Rumi


le mercredi 9 octobre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

lui

Eddy Mottaz, remarquable photoreporteur, portraitiste et témoin privilégié du cirque médiatique des trente dernières années où people et politiques se réjouissaient d’être photographiés par lui.


le mardi 8 octobre par Francis Traunig


Voir l'image /

We are torn

We are torn between nostalgia for the familiar and an urge for the foreign and strange. As often as not, we are homesick most for the places we have never known.

Carson McCullers


le mardi 8 octobre par Joyce Zurub


Voir l'image /

Courage and grace

« Courage and grace is a formidable mixture » Marlene Dietrich


le mardi 8 octobre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Abus de cosmétiques !

Abus de cosmétiques !


le lundi 7 octobre par Francis Traunig


Voir l'image /

Like most animals, we’re wired

« Like most animals, we’re wired to associate height with power » – Helen Fisher


le lundi 7 octobre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

My mother is my friend

My mother is my friend
Who shares with me her bread
All my hopelessness cured!
Her company makes me secured!

Israelmore Ayivor


le lundi 7 octobre par Joyce Zurub


Voir l'image /

bonnet blanc & blanche casquette

Deux membres éminents du collectif Streetroamers (talentueux photographes) à l’occasion d’une réunion de boulot, Florian Lavie-Badie (gauche) et Guilhem Dijoux (droite). Mêmes boissons : thé frappé.

Expo à venir : https://www.evensi.fr/festival-street-photography-galerie-aiguillage-frigos/343507192


le dimanche 6 octobre par Pierre Montant


Voir l'image /

What you don’t see backstage

« What you don’t see backstage is what really controls the show » – Sarah Sutton


le dimanche 6 octobre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

You, you may say I’m a dreamer

You, you may say I’m a dreamer
But I’m not the only one
I hope someday you will join us
And the world will be as one.

John Lennon


le dimanche 6 octobre par Joyce Zurub


Voir l'image /

au choix

et finalement : Ad Astra


le samedi 5 octobre par Pierre Montant


Voir l'image /

With the selfies

« With the selfies, a photographer has finally found his place in a photograph » – Amit Kalantri


le samedi 5 octobre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Anthurium flower

Anthurium Flower Color Meanings:

Pink: Compassion, Femininity, Motherly Love
Red: Love and Passion
White: Innocence and Purity


le samedi 5 octobre par Joyce Zurub


Voir l'image /

Thank you my lovely daughters

There’s no way to be a perfect mother and a million ways to be a good one.

Jill Churchill


le vendredi 4 octobre par Joyce Zurub


Voir l'image /

Laugh now

« Laugh now, cry later » – Erma Bombeck


le vendredi 4 octobre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

flux

Quand je suis arrivé au zinc, le patron jouait du percolateur d’une main, un chiffon dans l’autre. Sur le comptoir, une montagne de pièces de 1 et 2 euros, grosse somme, au bas mot 200 balles. Il y en a chez qui la confiance est bien astiquée. J’interpelle le patron : – Monsieur, quelqu’un a oublié la monnaie de son café sur le bar. – Ha oui, merci, il sourit. Sur ce, j’en commande un pour moi, me tourne, la scène me plait : photo. Rien de tel qu’un clic pour se dégourdir la paupière avant de réintégrer le flux…


le vendredi 4 octobre par Pierre Montant


Voir l'image /

20 millions

Les horlogers suisses ne vont exporter qu’un peu plus de 20 millions de montres cette année, selon les estimations de la RTS. Le recul est très net: 3,4 millions de pièces en moins par rapport à 2018. Cette baisse sans précédent des volumes met en danger l’outil industriel suisse.


le jeudi 3 octobre par Francis Traunig


Voir l'image /

On the Night of Shiva

« On the Night of Shiva, as creation awaited, the drum sounded and music awoke the vast silence with the vibration of Om » – Paresh


le jeudi 3 octobre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

Dogs do speak

Dogs do speak, but only to those who know how to listen.

Orhan Pamuk


le jeudi 3 octobre par Joyce Zurub


Voir l'image /

Mi rayo de luna

En la noche sigo encendiendo sueños.
Para limpiar con el humo sagrado cada recuerdo.


le jeudi 3 octobre par Rodrigo Alonso


Voir l'image /

J.G.

Dans la gueule de l’Ours. Une expérience de claustration que nous livre J.G.


le mercredi 2 octobre par Francis Traunig


Voir l'image /

02/10/2019

ceux qui travaillent


le mercredi 2 octobre par Pierre Montant


Voir l'image /

Travailleurs

Der Panther

Sein Blick ist vom Vorübergehn der Stäbe
So müd geworden, dass er nichts mehr hält.
Ihm ist, als ob es tausend Stäbe gäbe
Und hinter tausend Stäben keine Welt.

Der weiche Gang geschmeidig starker Schritte,
Der sich im allerkleinsten Kreise dreht,
Ist wie ein Tanz von Kraft um eine Mitte,
In der betäubt ein grosser Wille steht.

Nur manchmal schiebt der Vorhang der Pupille
Sich lautlos auf -. Dann geht ein Bild hinein,
Geht durch der Glieder angespannte Stille –
Und hört im Herzen auf zu sein.

– Rainer Maria Rilke


le mercredi 2 octobre par Basil Huwyler


Voir l'image /

He is the hero of my dreams

He is the hero of my dreams and he is everything to me. All the other men look pale to me beside him.

F Scott Fitzgerald


le mercredi 2 octobre par Joyce Zurub


Voir l'image /

Nobody likes being alone that much

« Nobody likes being alone that much. I don’t go out of my way to make friends, that’s all. It just leads to disappointment » – Haruki Murakami


le mercredi 2 octobre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

02/10/2019


le mercredi 2 octobre par Shlomith Bollag


Voir l'image /

décor, et auteur de SF

J’ai repéré ce bâtiment étrange, surprenant : empilement de Renault 17, partie latérale de vaisseau spatial de Cosmos 1999 échoué en ville ? Il s’agit en réalité d’un conservatoire, situé à Montreuil (93), inauguré en 1976, dont l’architecte se nomme Claude Le Goas. Cette architecture des années 60, lisais-je, « s’apparente à une ruche, avec ses alvéoles en nid d’abeille » et « est une mise en application des thèses du Mouvement moderne : c’est sa fonction qui génère sa forme. » C’est, selon le site internet d’Est ensemble Grand Paris, « une architecture qui (…) reflète l’état d’esprit d’une époque, les Trente Glorieuses, et qui continue encore aujourd’hui de susciter l’intérêt des amateurs d’architecture et de photographie. » Exact ! L’envie de le photographier me taraudait, je m’y rends à l’occasion d’un passage à la Poste après le boulot. Or, voilà : la photo de rue fait souvent bien les choses. Le monsieur qui est au premier plan au moment où je déclenche, avec qui j’ai échangé quelques mots, m’apprend qu’il est un auteur de science-fiction, Thierry Augustin, auteur d’un roman intitulé Les secrets de la page 5, pour lequel il se rend chez le libraire d’à côté.  J’ai ensuite appris par le postier que mon recommandé s’était égaré du côté de Grenoble, on ne peut pas non plus tout avoir du premier coup.


le mardi 1 octobre par Pierre Montant


Voir l'image /

été hiver

Jamais sans son parapluie, été hiver, depuis des années, il arpente les rues de la ville.


le mardi 1 octobre par Francis Traunig


Voir l'image /

01/10/2019

« The only way love can last a lifetime is if it’s unconditional. The truth is this: love is not determined by the one being loved but rather by the one choosing to love » – Stephen Kendrick


le mardi 1 octobre par Nicolas D Chauvet


Voir l'image /

LIFE

As soon as you die, your identity becomes a “Body”. People use phrases like: “Bring the body”, “Lower the body in the grave”, “Take the body to the graveyard”, etc… People don’t even call you by your name whom you tried to impress for your whole life.

Live a life to impress the Creator not the Creation. Take chances. Tell the truth. Learn to say NO. Spend money on things you love. Laugh till your stomach hurts. Dance even if you are bad at it. Pose stupidly for photos. Be child-like.

Moral: Death is not the greatest loss in life. Loss is when life dies inside you while you are alive. Celebrate this event called LIFE…

Unknown author


le mardi 1 octobre par Joyce Zurub


Voir l'image /

Arcoop- No photo

https://www.ville-ge.ch/culture/nophoto/


le mardi 1 octobre par Nicolas Spuhler


Voir l'image /