Francis Traunig

Les légendes de Francis Traunig /

778 images légendées.

01

02

03

04

05

06

07

08

09

10

11

12

2019

01

02

03

04

05

06

07

08

09

10

11

12

2018

01

02

03

04

05

06

07

08

09

10

11

12

2017

01

02

03

04

05

06

07

08

09

10

11

12

2016

jetons

…better to enter the Kingdom of God than be thrown into hell where the worm never dies and the fire never goes out.

Mark 9:47

Il est écossais, retraité, avec en arrière plan un petit accent américain, et s’occupe à propager la parole des évangiles en foutant les jetons aux passants et promettre l’enfer si…. si quoi ? Si déjà quelqu’un le remarque.


le jeudi 13 juin


Voir l'image

furieux désir de…

Anne présente sa nouvelle saison au théâtre Forum de Meyrin sous le signe d’un furieux désir de…


le mercredi 12 juin


Voir l'image

manifestement

En randonnée mécanisée, la parité homme-femme vire cette fois-ci manifestement au profit des hommes.


le lundi 10 juin


Voir l'image

manifestement

En randonnée pédestre, la parité homme-femme vire manifestement au profit des femmes.


le dimanche 9 juin


Voir l'image

NOW

ENJOY THE MOMENT NOW*

*en placard sur le T-shirt de l’homme


le samedi 8 juin


Voir l'image

des sacs poubelles

Ce que je n’aime pas.

Photographier des gens qui dorment. Détourner une image au détriment du contexte. Exercer un abus de pouvoir en manipulant les lumières, par exemple éclairer par en-dessous ou coller une focale courte sous le nez de quelqu’un. Faire un bon mot avec une légende qui desservirait la chose explicitement représentée.

Ou encore rephotographier une image de mon ordinateur et me l’approprier.

Pourtant je n’ai pas pu m’empêcher de le faire. Comme quand on se pince pour constater qu’on ne rêve pas.

Photographier cette image de Doug Mills, qui décrit le crescendo d’obscénités auquel nous sommes conviés dans cette stupéfiante mise en scène.

Le marchand de tapis brandit sa marchandise. Des photographies de canons, des missiles, des chars, parce tout le monde le sait, une image vaut mille mots.

Ca permettra au client enjoué qui découpe ses opposants à la scie et les balance dans des sacs poubelles, d’être plus radical et de vivre avec son époque. Il l’avait promis : sortir son pays du moyen-âge.

La honte absolue.

Ps : Notre Président de la Confédération, qui bégaye misérablement l’English, a été invité par le marchand de tapis à Washington. Tapes sur l’épaule, sourires Colgate et bons offices proposés par la Suisse entre l’Iran et les USA. Notre presse jubile. Notre petit pays sur les épaules du géant. Puis, comme par hasard, quelques semaines plus tard, le Pompeo, secrétaire d’état, vient faire de la retape. J’adore ce petit pays, re-smile, re-courbette de la presse.

Ah oui, au fait, on l’avait presque oublié, il faut qu’on se creuse les urnes pour choisir notre nouvel avion de chasse. Cinq propositions au choix. Mais finalement pourquoi pas le F 35 américain.

Ils sont si cool, les américains.


le vendredi 7 juin


Voir l'image

beaucoup

Ces trois-là ont beaucoup déclenché !


le jeudi 6 juin


Voir l'image

35 litres

Good bye ma vie* en Kodachrome.

*en sac poubelle de 35 litres


le mardi 4 juin


Voir l'image

le cœur sur la main.

Madame Torche a la langue bien pendue. Adore son fils. A été députée.  A un avocat qui lui coûte zéro, me chuchote-t-elle, c’est l’état qui paye, on m’a estourbie de vingt mille francs. Je ne me laisserais pas faire… Elle a aussi un vignoble, une propriété en France et le cœur sur la main.

le samedi 1 juin


Voir l'image